Dormir en terres inconnues

Un camping écologique, dans le Sud-Gironde, pour découvrir des habitats traditionnels de différentes régions du monde.

 

par Jean-Pierre Ducournau

 

 

Vous rêvez de dépaysement sans partir au bout du monde ? Des habitats traditionnels du Maroc, du Canada, de Mongolie, d’Océanie, d’Afrique et de nos régions, vous sont proposés au domaine Ecôtélia. Situé à proximité du parc naturel des Landes de Gascogne, le site propose, sur une surface de 8 ha, une richesse paysagère où se marient espaces de prairies et densité de la forêt bazadaise. De plus, ce qui ne gâte rien, écologie et développement durable sont érigés en vertus cardinales.

Pour Olivier Clerc, fondateur et directeur d’Ecôtélia1 : « la première idée est d’être à la pointe en matière de développement durable sans que le confort en soit négligé. ». Titulaire d’un master en management, il réalise un mémoire de fin d’études sur le tourisme durable. Après un séjour de six mois au Canada, il parcourt la France afin de trouver le site correspondant à son projet.

C'est sur la commune du Nizan que ce concept voit le jour en 2014. Sept mois de travaux avec près d’une centaine d’entreprises régionales ont été nécessaires pour la réalisation des 24 hébergements représentant les cinq continents.

 

 

Ici et ailleurs

S’imprégner de la culture du Maghreb avec un séjour dans une tente caïdale. S’imaginer dans les forêts canadiennes sur la terrasse d’une cabane de trappeur aux murs de troncs bruts, écorcés et empilés les uns sur les autres. Vivre à la manière des mongols ou des turkmènes dans la yourte avec sa pièce unique autour d’un poêle. Méditer dans un temple perché sur pilotis à quatre mètres du sol avec son toit en pagode et sa vue sur la forêt environnante. S’installer les pieds dans l’eau dans la tente safari et son carrelet qui symbolise les nombreuses cabanes de pêcheurs de Tasmanie. Ce sont les expériences offertes par le site mais il dispose également d'hébergements insolites d'origine européenne et régionale.

On peut se percher dans les cabanes palombières entre sept et huit mètres de haut ou dans le château dans les arbres « clin d’œil aux multiples demeures que l’on peut voir dans la région. » précise Olivier Clerc. Retrouver l’atmosphère de certains chais en Alsace grâce à la roulotte viticole, inspirée des grandes barriques allongées. Refaire le périple des peuples nomades avec la roulotte tzigane, appelée verdine. Se mettre dans la peau des amateurs de vin dans l’œnolodge, concept originaire du Beaujolais, fabriqué avec le bois de sa région : il est thématisé avec cave à vin, services de dégustation et ouvrages spécialisés. Se lover dans le pod, avec sa forme en demi-cercle, inspiré des cabanes de berger anglaises, « petit cocon douillet proche des cabanes de notre enfance. » explique Olivier Clerc. Les amoureux de la nature choisiront d'observer la végétation alentour et le ciel étoilé la nuit depuis la bulle grâce à sa toile cristalline.Enfin, on peut se préparer à investir un nouveau logement en voie d’achèvement, le temple asiatique en bois avec spa, grande terrasse et bain nordique.

Si, juridiquement, Ecôtélia est répertorié comme camping, cela fonctionne plutôt à la manière des chambres d’hôtes. Les séjours sont généralement courts (une ou deux nuits) et en période estivale, ils dépassent rarement une semaine. À noter que certaines personnes reviennent chaque année en changeant de mode d’hébergement pour goûter à tous les styles.

 

Pratiques écologiques

« La vaste prairie bordée d’une forêt dense constitue une vraie richesse qui nous immerge en pleine nature. Nous mettons un point d’honneur à conserver cet environnement » poursuit Olivier Clerc. Pour cela toutes les installations sont réalisées sans fondations et entièrement démontables à l’exception du bâtiment collectif. Aucun véhicule ne circule sur le site. La piscine est entièrement naturelle et les plantes y remplacent efficacement le chlore et les différents adjuvants.

La clientèle est sensibilisée aux gestes écologiques et aux bonnes pratiques en matière de développement durable. À Écôtélia, tourisme rime avec écologie : tri sélectif, recyclage, compostage, économiseur d’eau, toilettes sèches nouvelle génération (procédés suédois et finlandais), ampoules basse consommation, etc. Les désinfectants sont éco labellisés et aucun produit chimique ou phytosanitaire n’est utilisé pour l’entretien extérieur.

Olivier Clerc précise : « Nous avons choisi de mettre en place un assainissement par filtres plantés de roseaux sur le domaine. Il s’agit de la technique de retraitement des eaux usées la plus naturelle possible qui permet de restituer à la nature une eau d’excellente qualité. Pas d’intervention mécanique dans la mesure où les plantes et les couches de matériaux présents dans les filtres s’occupent de tout.».

Le domaine Écôtélia a obtenu l’Écolabel européen des services d’hébergement touristique éco responsable.

Pour Olivier et son équipe, l’objectif est clair depuis la création du domaine : « offrir à chaque visiteur une expérience unique de séjour qui s’inscrit dans une démarche de développement durable et de respect de l’environnement. »

 

 

1  Écôtélia : ÉC (pour écologie) ÔTÉ (pour hôtellerie)

 

 

Domaine Ecôtélia

5, Tauzin

33430 - Le Nizan

 

www.domaine-ecotelia.com