Tatouage, un habit en soi

Poussons la porte d'Agora Tattoo Piercing

Photos de D. Sherwin-White

Antoine nous accueille avec simplicité. Un tee-shirt à manches courtes laisse apparaître ses bras entièrement tatoués. Le dessus de ses mains, l’arrière de l’oreille témoignent également de l’art pratiqué ici.

 

L’atelier

La visite des lieux met de suite dans l’ambiance. Sur le comptoir, un album négligemment posé, suggère quelques dessins de base. Des vitrines placées au fond de la boutique offre des piercings en tous genres. À l’arrière de cette pièce, se trouve un sas, endroit feutré et intime où l’on découvre, absorbé par son travail, un dessinateur traçant de manière très précise, sur un papier millimétré, le graphisme d’un futur tatouage. Rien n’est laissé au hasard. Chaque œuvre est unique et respecte au plus près la demande. Trois salles « opératoires » équipées d’un dermographe, d’encres, de produits d’hygiène complètent l’ensemble.

 

Conception

Le client a le plus souvent réfléchi à son tatouage, mais, l’aide du professionnel est indispensable. C’est ensemble qu’ils déterminent le ou les motifs, les dimensions, les couleurs et la ou les parties du corps à tatouer. De nombreuses propositions personnalisées lui sont alors présentées jusqu’à complète satisfaction. Le style peut être tribal, pointilliste, réaliste, celtique traditionnel, gothique… Les motivations sont l’appartenance à une communauté, des souvenirs très personnels, des symboles, des croyances ou tout simplement un besoin esthétique. Le dessin choisi est alors exécuté sur un carbone puis calqué sur la peau. Les précautions d’hygiène respectées, l’artiste commence à actionner le dermographe qui, une fois enclenché, permet aux aiguilles de faire un mouvement de va et vient aspirant l’encre pour la redéposer dans l’épiderme. Les pointes fines servent à tracer les lignes et les contours, les plus épaisses au remplissage. La profondeur de la piqûre varie de 1 mm à 1,5 mm suivant l’épaisseur de la peau ou l’endroit du corps. Ajoutons que les couleurs utilisées offrent une palette de nuances intéressantes pour peu qu’on les associe.

 

Formation et hygiène

Pas d’école formatrice, on apprend le métier sur le tas. Pris en main par un professionnel, le débutant s’exerce sur des peaux de porc proches de la texture humaine. Certains tatoueurs passent par des études d’arts appliqués avant de se projeter dans cette spécialisation. En France, cette profession dite de tatouage et perçage corporel est très encadrée depuis 2008. Un stage diplômant de formation à l’hygiène est obligatoire. Antoine explique que le matériel pour le piercing est en titane et les aiguilles utilisées dans les deux cas à usage unique. Seules les pinces sont stérilisées après une décontamination à l’aide d’un produit utilisé dans les cliniques. Passées ensuite aux ultras sons pour séparer les déchets organiques du métal, elles finissent leur parcourt dans un autoclave. Avant toute intervention, un protocole est porté à la connaissance du futur tatoué dans lequel sont notées les précautions à prendre avant et après pour éviter toute infection. Il faut savoir que 15 jours sont nécessaires à la cicatrisation du tatouage et de 1 à 6 mois pour un piercing. Le port d’un vêtement en coton est obligatoire.

 

Engouement et témoignages

Longtemps associé aux bad boys, marginaux et délinquants, les tatouages connaissent de nos jours une embellie, surpassant le piercing. Du plus discret comme un cœur, une note de musique jusqu’au plus couvrant, qui laisse libre court à une véritable création artistique XXL. Nombre d’artistes, de sportifs, de médias les arborent  fièrement et n’hésitent pas à nous les faire partager dans les journaux people. Les jeunes générations les plébiscitent. Quelques adeptes d’Agora Tattoo témoignent. Franck : « Avec un brin de folie, il a su trouver exactement ce que je cherchais. Le prochain, dans un mois. » Sophie : « Superbe boulot ». Jérémy : « Un très bon accueil, des gens cool, et surtout des supers tatouages. » Alors convaincu ?

Jeanine Lacoste-Duguet

* Agora Tattoo 3 rue Georges Bonnac Bordeaux tél 09 83 82 10 82